MOOV-OSER VISER LOIN

Covid-19: Une course du monde scientifique contre le virus

439
Affiche début Article 650x400pixel

Surpris par l’étendue des dégâts causés en seulement quelques semaines, les milieux scientifiques, à travers le monde entier, engagent une course poursuite contre le Coronavirus. Matin Libre Togo l’annonçait hier jeudi 19 mars dans l’une de ses publications, une équipe de chercheurs américains a mis à jour un traitement à base de la Chloroquine pour « guérir » du Coronavirus, a assuré le President Donald Trump.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

Mais les efforts de recherches se font également dans le sens de la prévention contre ce mal qui décime l’humanité à un rythme inquiétant. Il s’agit selon d’un vaccin dont « le premier essai a commencé aux États Unis » annonce BBC sur son site d’informations en rapportant l’agence de presse Associated Presse qui confirme que « Quatre patients ont reçu le vaccin au centre de recherche Kaiser Permanente à Seattle, Washington ».

Dénommé ARNm-1273, le vaccin en expérimentation « n’est pas fabriqué à partir du virus qui cause le Covid-19 », ont assuré les experts, contrairement « aux vaccins typiques tels que celui contre la rougeole par exemple qui sont fabriqués à partir d’un virus affaibli ou tué ».

Celui ci, expliquent ils, « comprend plutôt un court segment de code génétique copié à partir du virus que les scientifiques ont pu fabriquer en laboratoire ».

Affiche Milieu article 728x90pixel

Ils espèrent ainsi « renforcer le système immunitaire de l’organisme pour qu’il puisse combattre la véritable infection », précise la publication de BBC.

En dépit de la rapidité avec laquelle plusieurs milieux de recherche scientifique à travers le monde se mobilisent à l’instar de ceux qui ont mis à jour le ARNm-1273, il faudra encore attendre de longs mois avant une mise à jour réelle d’un premier vaccin potentiel.

Celui en cours de test aux États Unis sera administré deux fois à chacun des volontaires engagés pour les tests à 28 jours d’intervalle, dans le muscle du bras supérieur et la fin du processus est estimé pour d’ici 18 mois au moins avant une disponibilité probable de ce vaccin au public.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.