MOOV-OSER VISER LOIN

Vaccin Covid-19 : Pour l’UNICEF, priorité doit être accordée aux enseignants

467
Affiche début Article 650x400pixel

 

Les conséquences de la pandémie de la Covid-19 sur le monde éducatif sont très lourdes. La fermeture des écoles visant à ralentir la propagation du virus entrainerait une déscolarisation des enfants, il est alors nécessaire, d’après le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance, de protéger les acteurs du monde éducatif notamment les enseignants.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

« La pandémie de COVID-19 a causé des ravages dans l’éducation des enfants à travers le monde. La vaccination des enseignants constitue une étape cruciale vers un retour à la normale » a indiqué la Directrice générale de l’UNICEF, Henrietta Fore dans une récente déclaration.

Environ 320 millions d’enfants dans le monde aujourd’hui ne vont plus à l’école.

L’UNICEF demande que les enseignants reçoivent en priorité le vaccin contre la COVID-19, une fois que les professionnels de santé et les populations à risque auront été vaccinés. Cela contribuera à protéger les enseignants contre le virus, leur permettra d’enseigner en personne et, au bout du compte, maintiendra les écoles ouvertes.

Affiche Milieu article 728x90pixel

Plus la déscolarisation des enfants dure, moins ils ont de chances de retrouver le chemin de l’école, et plus il est difficile pour leurs parents de reprendre le travail.

Le souci majeur de l’institution aujourd’hui est de sauver l’avenir des enfants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.