MOOV-OSER VISER LOIN

Togo/Présidentielle 2020 : Quelques avis des Togolais sur la campagne électorale

396
Affiche début Article 650x400pixel

La campagne électorale pour le compte de l’élection présidentielle du 22 février 2020, a officiellement démarré jeudi 6 février dernier sur toute l’étendue du territoire pour prendre ce jour, jeudi 20 février 2020.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

Cette campagne, selon les dires, à son démarrage, suscitait angoisse et rendait beaucoup perplexes.

Le site en ligne Matin Libre Togo, s’est déplacé dans le quartier de N’kafu et de Tokoin-Wuiti pour recueillir quelques avis et inquiétudes de la population togolaise en cette fin de campagne.

Pour Moussa, apprenti mécano, cette campagne n’est pas la bienvenue.

Et pour cause, poursuit-il, “c’est du pure mensonge inventé tout ça. On sait déjà qui sera le gagnant au premier tour. Ne nous voilons pas la face et disons nous la vérité. De cette campagne, rien n’est nouveau et ce sera une seule famille qui dirigera le Togo. Acceptons le et le tour sera joué. En tout cas, de mon côté, je n’irai pas voté”, confie-t-il.

Au moment où certains pensent que Faure Essozimna Gnassingbé, candidat à sa propre succession, ne doit plus briguer un quatrième mandat, le Mouvement Faure USA-CANADA trouve qu’il est l’initiateur d’une nouvelle embellie internationale pour le Togo avec le retour total des partenaires internationaux et des investisseurs et aussi celui qu’il faut en ce moment.

Au micro de Matin Libre, une citoyenne togolaise, mère de 4 enfants, pense que rien ne marche au Togo. ” Cette lutte va encore continue. Et jusqu’à quand allons nous souffrir? Moi je suis dépassé de voir nos enfants sans emplois ayant de grands diplômes universitaires et en chômage. Nous avons voté pour Faure en 2015, et qu’est-ce qui en est pour nous et nos enfants aujourd’hui ? Quel changement ? Aucun. Je trouve tout insensé et déplorable. Ça ne va pas et avec cette campagne, je crois que c’est de la merde et aussi l’élection présidentielle qui approche à grands pas. Est-ce que nos enfants qui ont été assassinés nous serons rendus en vie? Même pas. Donc, pour moi cette année, le vote n’existe pas”, a-t-elle déploré en larmes.

Ailleurs, certains trouvent nécessaire de voter. Car cette élection apportera un changement au pays. “Je suis certain et sûre que cette année, mon choix sera le changement et c’est Agbéyomé Kodjo, le candidat unique de l’opposition choisi par Mgr Fanoko Kpodzro”, précise Papa Gaëlle, un citoyen togolais.

Affiche Milieu article 728x90pixel

Intérrogée, une commerçante du marché de Hedzranawoé est d’avis pour la candidature de Faure Gnassingbé. ” Nous ne voulons pas de changement, Faure reste et sera notre président. C’est ma conception de voir la chose. Cette élection, c’est pour nous. UNIR est ma priorité, je vote Faure”, a-t-elle fait savoir.

D’un autre côté, un vieux de la soixantaine est du même avis et donne son opinion. “C’est Faure et toujours Faure. Il en a fait pour nous même si ce n’est pas encore ce que nous voulons et on doit tous le remercier à travers un vote. Par contre moi, c’est lui je vote”, a-t-il dit.

Pour Salami, son choix n’est autre que Jean-Pierre Fabre, le candidat de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC).

” Pour moi, Fabre n’est pas le bienvenu dans ma liste de vote. Il n’est pas du tout clair cet homme. Nous avons en 2015 porté notre choix sur lui, mais il nous a trahi. Je ne saurais vous le dire; comprendra qui pourra”, dénonce un citoyen Lambda.

Précisons que l’élection présidentielle de 2020 est prévue pour se tenir le 20 février prochain. Au total sept candidats dont le président Faure Gnassingbé, Jean Pierre Fabre et Agbéyomé Kodjo sont en lice pour ce scrutin présidentiel.

Bernadette A.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.