MOOV-OSER VISER LOIN

Togo: Le Gouvernement engage la préparation des élections régionales, l’opposition demande la libération de ses membres emprisonnés

370
Affiche début Article 650x400pixel

De grands électeurs seront bientôt conviés à élire au Togo les membres des conseils régionaux encore appelés sénateurs. Afin d’assurer une bonne organisation de cette élection qui viendra parachever le processus de décentralisation récemment engagé, le gouvernement a ouvert ce mardi 15 décembre 2020 des discussions avec les partis politiques, a appris Matin Libre Togo.
Selon un témoignage rendu public par le président du parti NET, Gerry Taama, à l’exception de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (Mpdd, Cdpa, Dsa, Nid), 21 autres partis politiques qui ont participé aux dernières élections organisées au Togo, ont pris part à cette rencontre qui s’est tenu sous la présidence du ministre de l’administration territoriale.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

Conformément à l’article 236 de la loi portant décentralisation et liberté locales, le nombre de conseillers par région est fixé à vingt-et-un (21) pour les régions dont la population est inférieure ou égale à 1.000.000 habitants, à trente-et-un (31) pour les régions dont la population est comprise entre 1.000.001 et 1.500.000 habitants, et à quarante un (41) pour les régions dont la population est supérieure à 1 500 000 habitants.

Le corps électoral pour ces élections régionales est constitué notamment des élus locaux qui éliront les 2/3 des sénateurs. A cette première rencontre, les parties ont juste débattu des « conditions d’organisationsm de ces élections et retenu les thématiques générales », renseigne le président du NET indiquant que les questions de fonds se discuteront aux séances ultérieures.

Affiche Milieu article 728x90pixel

Les partis se l’opposition participants à la rencontre dont le NET et le CAR ont saisi l’occasion pour plaider entre autres la participation des entités religieuses et de la société aux prochaines séances et des actes de décrispation du climat politique à travers la libération de leurs collègues détenus.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.