MOOV-OSER VISER LOIN

Togo: La Cour constitutionnelle sera recomposée et le fichier électoral audité

428
Affiche début Article 650x400pixel

Le Togo prépare la tenue d’une élection présidentielle dont la crédibilité préoccupe nombre d’acteurs politiques notamment de l’opposition qui ont à maintes reprises posé des préalables. Certains de ces préalables semblent trouver écho favorable auprès du Président de la République qui selon un communiqué officiel du gouvernement en date du vendredi 13 décembre 2019 s’est entretenu avec les présidents des institutions de la République afin de faire le point d’une part le point de la préparation de l’élection présidentielle du 22 février 2020 et d’autre part, évaluer le niveau de mise en œuvre des réformes politiques et institutionnelles visant la décrispation de la crise que traverse le pays et qui s’est accentuée en août 2017.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

Au terme des échanges, indique le communiqué du gouvernement, « le Président de la République a instruit le gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour le renouvellement de la Cour Constitutionnelle conformément aux réformes constitutionnelles du 15 mai 2019 en attendant la mise en place du SÉNAT et de la désignation par cette institution des membres restants ».

Le Président de la République dont la candidature à sa propre succession n’est pas encore déclarée a par ailleurs annoncé aux présidents d’institutions les mesures et dispositions que prend le gouvernement pour l’audit du fichier électoral avec l’appui de la CEDEAO et des Nations Unies ainsi que sa disponibilité à continuer par appuyer la Commission électorale nationale indépendante (CÉNI) et les autres organes impliqués dans l’organisation de cette élection afin de la rendre crédible et transparente.

Affiche Milieu article 728x90pixel

L’opposition avait, à travers plusieurs déclarations et manifestations exigé l’audit du fichier électoral par une expertise internationale notamment des Nations Unies, le renouvellement des membres de la Cour constitutionnelle et d’autres préalables qui garantiront avait elle indiqué la transparence du processus électoral au bout duquel elle espère opérer une alternance à la tête du Togo.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.