MOOV-OSER VISER LOIN

Togo : Grève à Diamond Cement

238
Affiche début Article 650x400pixel

 

C’est un mouvement d’humeur qui règne à Diamond Cement. L’usine de production ne fonctionne pas en raison d’une grève lancée par les agents.
D’après ces derniers, le salaire payé par rapport à ce qu’ils endurent, est dérisoire.
Voilà pourquoi ils ont tenu à se faire entendre à travers une grève de 72 heures.
Regroupés au sein du Syndicat Démocratique des Mines du Togo (SYDEMINES), ils exigent entre autres une révision à la hausse des salaires et une meilleure condition de travail.
« Le difficultés touchent toutes les catégories de travailleurs présents à Diamond Cement Togo. Les travailleurs embauchés par l’intermédiaire des tâcherons, leur souffrance est énorme. Ils sont privés de tous les avantages et primes attachés à leurs emplois », dénoncent-ils dans leur préavis de grève.
« Cette situation est soigneusement entretenue par l’absence de contrat de travail écrit dans les règles de l’art », ont-ils poursuivi.
Bref, il n’y a pas un contrat à durée déterminée.
Face à cette situation, l’employeur n’a trouvé autre solution que de déployer les employés indiens aux différents postes des grévistes pour faire tourner les machines et les différentes sections.
La situation les dépasse au point où ils interpellent le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. Leur cri de détresse, une fois entendue par le président, pourraient changer les choses.

MOOV- MOOVEMENT 350*350
Affiche Milieu article 728x90pixel
 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.