MOOV-OSER VISER LOIN

Togo-Covid-19 : Témoignages de patients guéris

486
Affiche début Article 650x400pixel

 

Jeudi 14 mai 2020, le Togo compte selon les chiffres officiels, 112 cas actifs, 96 cas guéris, et 11 décès dus à la pandémie du Covid-19.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

Quelques questions ayant notamment trait aux manifestions du mal et aux conditions de traitement et que se posent bien de personnes depuis la découverte du premier cas positif de contamination au Coronavirus au Togo trouvent leurs réponses dans les témoignages de patients guéris recueillis par nos confrères de la télévision du Togo.

« Je ressentais des maux de ventre pendant au moins 3 jours. Je me suis rendu à la pharmacie pour payer des produits, mais le mal ne diminuait pas toujours, et c’en est suivi la diarrhée, la fièvre et les maux de tête, de gorge, et de poitrine. Je me disais que c’est la fatigue ou le paludisme. Mais la fièvre continuait toujours, j’ai appelé le 111 et on m’a dit de contacter un docteur pour consulter. Je me suis rendu, et après les tests de paludisme qui s’est avéré négatif, j’ai commencé par paniquer. Et j’ai moi-même souhaité qu’on me fasse le test de Covid-19, et le même soir on m’annonce que j’ai été testée positive au Coronavirus » a confié une jeune dame de la trentaine.

Affiche Milieu article 728x90pixel

Les signes annonciateurs chez elle, ne sont pas les mêmes chez un autre patient qui a accepté comme elle, de témoigner. Celui ci a plutôt beaucoup plus touché le traitement suivi au Centre Hospitalier Régional Lomé Commune, centre désigné pour le suivi des patients.

« Arrivé au CHR Lomé Commune, l’accueil a été la première des choses qui m’ont impressionnées, parce que des patients même nous ont accueillis et nous rassuraient. Quant au traitement, à chaque fois que je présentais un symptôme comme la toux, la fière ou les maux de gorge, il est traité par toute l’équipe des médecins. Et après 3 semaines je me portais mieux » a confié un père de famille qui invite aussi la population à se protéger, car la maladie existe vraiment.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.