MOOV-OSER VISER LOIN

Sommet de la CEDEAO sur la crise au Mali : Mahamadou Issoufou appelle ses pairs à la prise d’actes forts de décrispation

375
Affiche début Article 650x400pixel

Les chefs d’Etat de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest sont réunis ce lundi 27 juillet 2020 à un sommet extraordinaire pour une nouvelle tentative dans la résolution de la crise au Mali. Après le passage de la délégation conduite par Goodluck Jonathan, l’opposition n’a pas été d’accord avec les recommandations faites.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

En prélude au sommet, , le président en exercice de la Cedeao, Muhammadou Issoufou a déclaré qu’il insisterait sur des “mesures fortes” pour aider à résoudre la crise.

En effet, la coalition de l’opposition, un groupe appelé M5-RFP, a rejeté une proposition de formation d’un gouvernement d’union nationale – insistant sur le fait que le président Keïta doit démissionner et qu’un gouvernement de transition doit être mis en place.

Affiche Milieu article 728x90pixel

Les dirigeants de la CEDEAO ont cependant insisté sur le fait que tout changement de gouvernement au Mali doit suivre un processus constitutionnel.

Cette implication des chefs d’états vise également à éviter une crise qui pourrait dégénérer et engendrer une instabilité dans la sous-région.

Déjà une douzaine de personnes ont été tuées lors d’une série de manifestations antigouvernementales.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.