MOOV-OSER VISER LOIN

Présidentielle 2020 : Une double bataille lancée

400
Affiche début Article 650x400pixel

La prochaine grande étape dans le processus d’organisation de l’élection présidentielle dont le premier tour se tient le 22 février 2020, c’est la période de la campagne électorale proprement dite. Durant les 15 avant avant la veille du scrutin, les sept candidats validés par la Cour constitutionnelle vont redoubler d’ardeur pour influencer les électeurs afin d’obtenir leurs suffrages. Dans cet objectif, il se dégagera globalement deux batailles.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

Sur un front, les candidats de l’opposition vont devoir s’opposer entre eux. Jean-Pierre Fabre, Kodjo Messan Agbéyomè et les autres auront à se livrer le combat d’un éventuel deuxième. Il s’agira pour eux de se battre, chacun selon ses possibilités, pour obtenir le ticket devant donner droit au tour suivant.

Seul risque, c’est qu’à force de se battre entre eux, les opposants pourraient tellement émietter leurs suffrages. Une situation qui ferait le lit à un KO du Président sortant Faure Gnassingbé.

Affiche Milieu article 728x90pixel

De l’autre côté, même si pour le moment certains candidats proches de UNIR, le parti au pouvoir ne s’affichent pas clairement, ils n’auront pas de choix pendant la campagne électorale. Ceux qui ont un fief commun avec le candidat Faure Gnassingbé ne lui feront certainement pas seulement du bien. Contre lui, ils vont conquérir des voix qui, au final, empêcheront le président sortant d’avoir la majorité qualifiée pour éviter un second tour.

A cette réalité, s’ajoute la naturelle guerre de leadership dans les différentes localités. Chacun voulant s’imposer maître d’un territoire donné, les collaborateurs du président sortant pourraient bien s’anéantir. Ou tout au moins, faire faire du double emploi à leur camp politique. Ce qui ne serait pas sans conséquences.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.