MOOV-OSER VISER LOIN

Présidentielle 2020 : Les observateurs, des acteurs déterminants du processus électoral

431
Affiche début Article 650x400pixel

L’élection présidentielle de février 2020 au Togo intervient dans un contexte de crise politique. Une situation qui a commencé depuis août 2017. Il est vrai que la crise s’est estompée mais la tension semble toujours présente dans les cœurs et sur les langues.

MOOV- MOOVEMENT 350*350
Affiche Milieu article 728x90pixel

Dans ce contexte, la méfiance est totale entre les candidats et leurs camps respectifs. Ce qui rend plus important le rôle des observateurs indépendants. Dans la confirmation des résultats, la voix de ces acteurs de la société civile sera déterminante. Encore qu’il faille que leur crédibilité et leur impartialité soient intactes.

Parlant d’impartialité, elle est au cœur de la discorde actuellement entre la Commission Paix et Justice de la Conférence épiscopale togolaise et le ministère de l’administration territoriale. L’institution de l’Eglise est soupçonnée d’avoir pris partie pour l’opposition. « Le dernier message du 21 novembre 2019 de la Conférence Episcopale du Togo en est une illustration parfaite, puisque comme toutes les autres déclarations, la Conférence Episcopale du Togo a repris à son compte les réclamations de l’opposition notamment sur la CENI, la Cour Constitutionnelle, le Code électoral, méprisant ainsi les lois électorales en vigueur dans notre pays », a indiqué le ministre Payadowa Boukpessi dans une lettre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.