MOOV-OSER VISER LOIN

Présidentielle 2020 : Fortes pressions sur Jean-Pierre Fabre et le CAR

523
Affiche début Article 650x400pixel

A chacun sa stratégie pour obtenir le ralliement du maximum de suffrages et surtout de leaders politiques à sa cause. Certains candidats y vont avec une certaine pression douce sur leurs cibles.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

Le candidat Kodjo Messan Agbéyomè s’illustre bien dans ce rôle. Choisi au terme d’un processus mené par l’ancien archevêque Philippe Kpodzro, il est en permanence dans une approche de conquête de grands électeurs pouvant drainer leurs bases vers lui. Ce mardi 21 janvier 2020, Agbéyomè était à la conférence de presse de l’ANC avec à sa tête Jean-Pierre Fabre. Pourtant, il n’y était pas invité. C’est en fait les yeux doux que le candidat de la dynamique Kpodzro est venu faire à son challenger. Lui qui continue d’appeler Jean-Pierre Fabre à jeter l’éponge et le rejoindre.

Quelques jours plus tôt, le même Agbéyomè nommait comme comme Conseiller un proche de Tikpi Atchadam, le président du PNP. Toujours dans une dynamique de présence dans les fiefs des autres partis proches de l’opposition.

Affiche Milieu article 728x90pixel

Ailleurs, c’est le CAR , le parti de l’opposant Agboyibo qui subit des pressions. Même si la formation politique non seulement n’a pas de candidat et s’est retirée du processus électoral, les opposants soupçonnent Agboyibo de faire le jeu du parti au pouvoir. Pour preuve, ses militants en fonction à la CENI et ses démembrements n’ont pas démissionné comme voulu par le parti. Des pressions fusent donc pour qu’elle CAR précise sa réelle position dans le débat politique notamment au sujet de la présidentielle 2020.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.