MOOV-OSER VISER LOIN

Lutte contre le terrorisme: L’ultimatum du président Idriss Deby à ses pairs du Sahel

382
Affiche début Article 650x400pixel

24 avril 2020 est la date butoir que donne le président de la République du Tchad à ses pairs des pays frontaliers au sien pour réoccuper les îles libérées par les forces de sécurité et de défense tchadiennes au cours de l’opération militaire « la colère de Boma », a appris Matin Libre Togo dans un reportage vidéo publié le jeudi 09 avril 2020 sur la page officielle Facebook de la Présidence de la République. Il s’agit particulièrement du Niger et du Nigeria qui partagent avec le Tchad des frontières autour du Lac Tchad. Cette zone est occupée par les djihadistes.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

A l’occasion d’une cérémonie de restitution des fruits de cette opération militaire lancée et conduite par le Président de la République du Tchad en personne contre les éléments et positions du groupe djihadiste Boko Haram, le président Idriss Deby après avoir félicité ses hommes pour avoir neutralisé un millier d’éléments de la secte et récupéré d’importants équipements militaires, leur a annoncé que « pour compter d’aujourd’hui, aucun soldat tchadien ne participera à une opération militaire en dehors du Tchad. Nous sommes capables de défendre notre intégrité territoriale ».

Affiche Milieu article 728x90pixel

Idriss Deby a pris cette mesure de rappel de ses troupes pour exclusivement ne sécuriser que le territoire tchadien parce qu’il estime n’avoir pas bénéficié du soutien et de la solidarité des pays voisins tous autant concernés par la menace de Boko Haram, au cours de l’assaut qu’il a lancé et conduit à son terme.
« Nous nous sommes battus seuls, aux confins du Lac-Tchad sans l’apport des pays qui sont sensés nous aider. Les soldats tchadiens sont morts pour la cause des pays membres de la CBLT et du Sahel”, a dit Idriss Déby, précisant que sa mission au Lac est “arrivée à son terme ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.