MOOV-OSER VISER LOIN

« L’Afrique sait ce qu’elle veut », Robert Dussey à la 78e session de l’ONU

178
Affiche début Article 650x400pixel

Lors de la 78ᵉ session de l’Assemblée générale des Nations Unies, Robert Dussey, représentant le Togo, a souligné l’importance des défis mondiaux actuels. Il a mis en avant la nécessité d’une action responsable et souligné le rôle crucial des Nations Unies dans l’amélioration des conditions mondiales pour le bien-être de ses habitants, en mettant l’accent sur leur sécurité.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

Dussey a salué le choix du thème de la 78e session, “Rétablir la confiance et raviver la solidarité mondiale : accélérer l’action menée pour réaliser le Programme 2030 et ses objectifs de développement durable en faveur de la paix, de la prospérité, du progrès et de la durabilité pour tous.” Ce thème reflète l’état actuel fragile et instable du monde, avec des tensions émergentes qui exigent une attention internationale.

Le Togo, un pays d’Afrique de l’Ouest, fait face à de multiples vulnérabilités, notamment le sous-développement, les crises sanitaires, les effets du changement climatique, les perturbations des chaînes d’approvisionnement alimentaire mondiales, la cybercriminalité et la diffusion du terrorisme international. Le terrorisme, en particulier, a connu une croissance alarmante ces dernières années au Sahel, en Corne de l’Afrique, en Afrique australe, menaçant la paix internationale.

Pour contrer efficacement cette menace terroriste, le Togo a adopté des mesures innovantes et multisectorielles, telles que sa stratégie de lutte contre l’extrémisme violent, mise en œuvre en juillet 2022. Cette stratégie combine des approches de sécurité et de développement, intégrant des mesures opérationnelles et légales ainsi que des solutions souples à l’échelle locale. Elle inclut également le Programme d’urgence pour la région des savanes, avec un budget de 324 527 400 USD pour divers projets d’ici 2025, dans les domaines de l’eau, de l’énergie, de la santé, des infrastructures, de l’éducation et de l’agriculture.

Le Togo reconnaît et apprécie les efforts de ses partenaires dans la lutte contre le terrorisme et cherche à renforcer ces partenariats pour éradiquer la menace terroriste.

Face aux nombreuses vulnérabilités et crises qui touchent l’Afrique, le gouvernement togolais s’engage à faire avancer son programme de développement à travers une Feuille de route ambitieuse pour 2020-2025. Parmi les priorités figurent la couverture santé universelle, la souveraineté alimentaire, l’inclusion socio-économique et la création de travail décent pour tous.

Dussey a également exprimé l’espoir que la COP 28 à Dubaï en novembre permettra de constater des progrès significatifs dans la mise en œuvre des engagements en matière de changement climatique. Il a souligné l’importance d’accélérer une transition équitable vers un monde plus équitable et plus résilient face aux changements climatiques.

Affiche Milieu article 728x90pixel

Dans un environnement caractérisé par l’expansion du terrorisme international et de nouvelles tensions, notamment en Afrique de l’Ouest et au Sahel, le Togo soutient les efforts de paix en Afrique. Il reconnaît que le terrorisme et l’instabilité en Afrique sont des préoccupations internationales pour la sécurité qui exigent l’attention des Nations Unies.

Le Togo a une longue histoire de médiation et de résolution des conflits, notamment récemment dans la libération de 49 soldats ivoiriens grâce à la médiation du président Faure Gnassingbé, désamorçant les tensions entre la Côte d’Ivoire et le Mali.

 

Le Togo a également été affecté par des changements inconstitutionnels de pouvoir en Afrique de l’Ouest et au Sahel, ce qui l’a amené à repenser les systèmes de gouvernance. Dussey a annoncé le Forum de la paix et de la sécurité de Lomé, prévu pour octobre 2023, axé sur le renforcement des transitions vers la gouvernance démocratique en Afrique. Le forum vise à élaborer des stratégies coordonnées, pertinentes et efficaces pour faire face aux transitions politiques.

 

En ce qui concerne la réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies, Dussey a réitéré la demande de l’Afrique en faveur d’une représentation équitable, soulignant que la structure actuelle ne reflète plus l’ordre mondial contemporain. Il a appelé à l’élimination du statu quo et a exhorté à un Conseil de sécurité restructuré et équitable.

 

En conclusion, le Togo, par l’intermédiaire de Robert Dussey, a réaffirmé son engagement à lutter contre le terrorisme et à promouvoir la paix par la médiation et la négociation. Il a souligné le désir de l’Afrique d’une représentation équitable, de l’autodétermination et d’une voix sur la scène mondiale reflétant ses intérêts et ses valeurs. L’appel du Togo à la coopération internationale et au partenariat souligne la nécessité d’un effort commun pour relever les défis mondiaux et construire un monde plus paisible et plus prospère.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.