MOOV-OSER VISER LOIN

Irrecevabilité de la candidature de Faure Gnassingbé : La requête de Jean Pierre déclarée irrecevable

382
Affiche début Article 650x400pixel

Par une décision rendue ce lundi 27 janvier 2020 dont Matin Libre Togo a accédé à la copie, la Cour constitutionnelle du Togo, a déclaré « irrecevable », le recours en date du 20 janvier 2020 par lequel le candidat à l’élection présidentielle du 22 février, Jean Pierre Fabre demandait aux sages de déclarer contraire à la constitution la candidature de l’actuel Président de la République, candidat à sa propre succession.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

En effet, Jean Pierre Fabre, dans sa requête du 20 janvier, soutient que la révision de la constitution togolaise adoptée le 09 novembre 2018 par l’Assemblée nationale l’a été « en marge de la procédure législative spéciale de son règlement intérieur » et qu’en conséquence, il faille continuer à se référer à la constitution de 1992 pour juger de l’irrecevabilité d’une nouvelle candidature de Faure Gnassingbé qui, écrit le requérant, « a déjà fait plus de deux (02) mandats présidentiels de cinq (05) ans ».

Affiche Milieu article 728x90pixel

La Cour constitutionnelle, a pour sa part, dans sa décision N° EP-005/20 du 27 janvier 2020, entre autres rappelé que la procédure de révision constitutionnelle telle que prévue à l’article 144, alinéas 1 et 2 de la constitution, « l’initiative de la révision de la constitution appartient concurremment au Président de la République et à un cinquième (1/5) au moins des députés composant l’Assemblée nationale. Le projet ou la proposition est considéré comme adopté s’il est voté à la majorité des quatre cinquièmes (4/5) des députés composant l’Assemblée nationale », a été respectée.

Cette décision vient mettre un terme à la polémique qui s’enfle depuis un moment au Togo sur la légalité ou non d’une nouvelle candidature de Faure Gnassingbé, du moins au plan juridique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.