MOOV-OSER VISER LOIN

Faure Gnassingbé encourage l’IYF à poursuivre son travail de formation des jeunes

280
Affiche début Article 650x400pixel

Le Président togolais, Faure Gnassingbé, a participé activement au premier sommet Corée-Afrique les 4 et 5 juin 2024 à Islan et Séoul. À la fin de son séjour, il a visité le Centre international de l’ONG International Youth Fellowship (IYF), où il a échangé avec le fondateur, le Révérend Pasteur Ock Soo Park, sur ses ambitions pour le Togo. Lors de cette visite, au siège de l’ONG à Séoul, Faure Gnassingbé a plaidé pour la formation de la jeunesse, soulignant l’importance d’une éducation de qualité et de bonnes valeurs. Selon lui, une jeunesse bien formée est l’avenir d’un pays, tandis qu’un manque d’éducation et de valeurs peut avoir des conséquences néfastes. Il a félicité le Révérend Pasteur pour son travail et l’a encouragé à continuer sa mission pour prévenir les jeunes des vices et déviances, et les éloigner du terrorisme et de l’extrémisme violent.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

Retour sur les propos du président de la République.

« Pour moi, c’était une façon de lui dire. Merci. Merci pour ce qu’il fait pour la jeunesse dans le monde et surtout merci pour ce qu’il fait pour la jeunesse togolaise.

 

Il vient de très loin et malgré son âge respectable et la difficulté du voyage, il se rend au Togo pour superviser, pour contrôler le travail qui est fait. Et quand je peux, je le reçois. Nous discutons de l’évolution de ses activités dans mon pays.

Mais ce que je ne savais pas parce que moi quand je lui ai dit que je viendrais le voir ici en Corée, je pensais que ce serait comme on le fait à Lomé, c’est à dire lui et moi. On est quatre ou cinq personnes, on discute un peu. Je ne pensais pas qu’il réserverait un accueil aussi chaleureux, aussi bruyant et vraiment, je me sens honoré par cet accueil et je vous dis merci.

 

Lui et moi nous partageons la foi en Dieu. C’est pour ça que quand il tient toujours et moi je le fais, j’accepte volontiers ce que nous prions et il prie pour moi, parce que la tâche, ma mission est difficile à la tête du pays. Il prie pour mon pays, il prie pour la jeunesse.

 

Mais je veux surtout lui dire merci. Parce que s’il y a un continent qui possède, qui regorge de beaucoup de jeunes, c’est le continent africain. Je crois que c’est le continent où la population croît, c’est le continent où la population est la plus jeune.

 

Être jeune, ce n’est pas une qualité, C’est n’est pas un défaut, c’est un état. C’est l’âge que nous avons qui nous confère à cette jeunesse.

 

Affiche Milieu article 728x90pixel

Il me semble que un jeune éduqué qui a de bonnes valeurs est une chance est l’avenir d’un pays. Mais un jeune qui n’est pas éduqué, qui n’a pas les bonnes valeurs, peut détruire aussi un pays.

 

Je viens d’une région de l’Afrique qui fait face aujourd’hui au terrorisme. Et les personnes qui sont recrutés pour commettre des actes terroristes, ce sont essentiellement des jeunes. Et ces jeunes acceptent cela. Parce que, Il y a la radicalisation, il y a l’extrémisme violent, Il y a la pauvreté.

 

Et donc, quand ils n’ont pas un métier, quand ils n’ont pas un travail, ils sont livrés à eux-mêmes. Donc, quand les terroristes essaient de les recruter, ils acceptent parce que pour eux, c’est une alternative. Quand ils acceptent, ils sont formés, ils ont une arme ayant une arme. En menaçant les pauvres populations, ils peuvent s’enrichir parce qu’ils volent.

 

Et puis ils ont et peuvent avoir accès à une femme parce qu’il viole ces femmes-là.

 

S’il a les bonnes valeurs, il va travailler. Il va réussir. Il va avoir des revenus, fonder une famille et également  soutenir ses parents qui l’ont élevé.

 

Mais s’il a de mauvaises valeurs, l’Afrique de l’Ouest, c’est une région où il y a beaucoup d’armes. Quand il est au chômage, il prend une arme et il peut avoir la même chose. Il peut avoir l’argent, les femmes, etc. Mais de façon négative. Il détruit son environnement parce que quand il y a le terrorisme, comme c’est le cas dans certaines régions de l’Ouest, les écoles sont fermées, elles sont fermées et les réfugiés ne font que s’entasser dans le pays.

 

Donc le travail qui se fait dans ce centre et à travers ce centre dans le monde au profit de la jeunesse, pour moi, c’est quelque chose d’essentiel parce que je vis dans ma région, ma sous-région de l’Afrique de l’Ouest. Je vis les conséquences désastreuses d’une jeunesse ou d’un jeune, comme il a dit, qui n’arrive pas à réfléchir avant d’agir, qui ne se maîtrisent pas.

 

Donc je vais renforcer nos relations, comme vous l’avez dit, envoyer des professeurs pour se faire former ici et pour poursuivre le travail que vous avez commencé. Dans mon pays,

 

Encore une fois, je vous remercie pour votre accueil chaleureux, pour votre accueil sympathique, fraternel et au nom du peuple togolais, je voudrais remercier mon ami et remercier tous les membres de ce centre. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.