MOOV-OSER VISER LOIN

Covid-19 : Risque de pénurie du poisson frais sur le marché togolais

406
Affiche début Article 650x400pixel

 

La pandémie liée au coronavirus (Covid-19) continue de sévir dans le monde. Les Etats touchés par le virus, ne ménagent aucun effort, pour juguler cette crise sanitaire, avec à la clé, plusieurs mesures socio-sanitaires.
Au Togo l’état d’urgence décrété par le Chef de l’Etat, le 1er avril 2020, suivi du couvre-feu de 20h à 06 heures du matin, engendre des répercussions sur de nombreux secteurs économiques. C’est le cas du Port de Pêche de Lomé (POPEL), où les activités tournent depuis quelques temps au ralenti, mettant à rudes épreuves, la survie des milliers de citoyens qui opèrent dans ce secteur.
En application de mesures préventives et les gestes barrières prises par le gouvernement, les autorités du port de pêche, sont amenées à établir un nouveau programme qui réduit le passage des pêcheurs sur la mer.
Selon le nouveau programme, des équipes de cent (100) pêcheurs se succèdent chaque jour, afin de désengorger le port. Une situation que déplorent les pêcheurs eu égard au chamboulement des heures de pêche.
Outre les difficultés des horaires, cette restriction imposée à cause du Covid-19, rime avec la basse saison, qui s’étend d’avril à juin. C’est une saison au cours de laquelle, les prises chutent drastiquement.
A cette allure, les problèmes liés à la mauvaise pêche risquent d’être aggravés et peuvent déboucher sur une pénurie de poisson frais sur les marchés togolais.
Le Bassin du port de pêche de Lomé, emploie près de trois cents (300) à quatre cents (400) pirogues.

MOOV- MOOVEMENT 350*350
Affiche Milieu article 728x90pixel
 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.