MOOV-OSER VISER LOIN

Covid 19: Le Cameroun anticipe sur une probable pénurie de riz

428
Affiche début Article 650x400pixel

 

Les autorités camerounaises veulent anticiper sur une éventuelle pénurie de riz sur le marché local. Dans ce sens, le gouvernement vient d’autoriser les plus gros importateurs du pays à importer au total 200.000 tonnes de cette denrée alimentaire. C’est pour constituer « un stock de sécurité » devant couvrir le reste de l’année 2020.

MOOV- MOOVEMENT 350*350
Affiche Milieu article 728x90pixel

La bonne nouvelle, toutes ces tonnes de riz importés sont exemptées de droit de douane, le fameux Tarif extérieur commun (Tec) qui est de 5%. « Je vous engage à répercuter la dépense fiscale induite sur le prix de vente desdites denrées », a écrit le 05 juin 2020, le ministre des finances, Louis Paul Motaze, dans un courrier adressé au directeur général de Sonam, premier importateur de riz (226 816 tonnes en 2019).
Après avoir totalement exonéré le riz de droits de douane en 2008, le Cameroun les a partiellement rétablis depuis 2016. Un Tarif extérieur commun (Tec) de 5%, contre un taux de 20% normalement prévu, est appliqué aux importations de riz.
En 2019, le Cameroun a importé 905 107 tonnes de riz pour une dépense fiscale de 79,1 milliards FCFA. En matière de dépenses fiscales, l’exonération de TVA et des droits de douane sur le riz est la mesure la plus coûteuse. Elle a représenté 3,5% de recettes fiscales en 2018.
Cette décision de favoriser l’importation de riz a surpris plus d’un. Car elle intervient dans un contexte où le gouvernement affirme vouloir implémenter une nouvelle stratégie pour booster la production locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.