MOOV-OSER VISER LOIN

Côte d’Ivoire : Un nouveau candidat à la présidentielle

343
Affiche début Article 650x400pixel
Affiche Milieu article 728x90pixel

La course pour le fauteuil présidentiel en Côte d’Ivoire est lancée, et les potentiels candidats se font découvrir. Alors que beaucoup attendent encore la réponse du président sortant Alassane Ouattara, c’est un ancien ministre qui vient d’annoncer sa candidature à la présidentielle d’Octobre prochain.
Le Bureau politique de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) a porté son choix sur Albert Mabri Toikeusse, 58 ans comme candidat à la succession d’Alassane Ouattara.
Albert Mabri Toikeusse avait quitté le gouvernement le 13 mai dernier après la désignation de l’ex-Premier ministre Amadou Gon comme candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti au pouvoir) pour briguer la succession du président Alassane Ouattara.
L’UDPCI a aussi “officiellement décidé de son retrait pur et simple” du RHDP avec lequel il formait une coalition, affirmant désormais se ranger dans “l’opposition”.
Le jeu politique a été bouleversé en Côte d’Ivoire par la mort inattendue début juillet du candidat du parti au pouvoir, Amadou Gon Coulibaly.
Déjà on notait la candidature de l’ex-président Henri Konan Bédié, 86 ans pour le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et de l’opposant Pascal Affi N’Guessan, 67 ans, ancien proche de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo qui promet de “fermer la sanglante parenthèse” des crises intervenues depuis deux décennies en Côte d’Ivoire.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.