MOOV-OSER VISER LOIN

Côte d’Ivoire: La CADHP déclare « illégal » le mandat d’arrêt émis contre Guillaume Soro

371
Affiche début Article 650x400pixel

 

Dans une ordonnance prise ce mercredi 22 avril 2020 et notifiée aux parties dont les autorités de la République de Côte d’Ivoire, la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) ordonne de sursoir au mandat d’arrêt émis contre l’ancien premier ministre et président de l’assemblée nationale, Guillaume Soro de même qu’aux mandats de dépôt décernés contre plusieurs de ses proches qui croupissent depuis plusieurs mois dans différentes maisons d’arrêt.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

Cette décision intervient environ trois mois après cet après midi où de retour d’une longue tournée en Occident, Guillaume Soro qui avait annoncé sa candidature pour l’élection présidentielle d’octobre 2020 a été empêché d’atterrir à l’aéroport d’Abidjan et ses proches dont des députés qui avaient organisé son accueil ont été interpellés et déposés en prison.

Ses avocats avaient jugé ces actes arbitraires » et annoncé leur intention de saisir plusieurs juridictions internationales dont la CADHP pour faire rétablir les droits de leur client et ses proches.

Affiche Milieu article 728x90pixel

Réagissant à la décision, le principal concerné, Guillaume Soro, replié depuis lors à Paris en France, a déclaré, « je remercie Dieu ce jour. Il a inspiré les magistrats INTÈGRES de la Cour Africaine qui viennent de rendre une décision historique. Ils ont honoré leur serment en disant le droit qui rétablit mes compagnons et moi dans nos droits ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.