MOOV-OSER VISER LOIN

Coronavirus: un cas confirmé au Nigeria, la peur s’empare de l’Afrique subsaharienne

504
Affiche début Article 650x400pixel

La peur est sur toutes les lèvres ce vendredi matin dans les rues de Lomé du fait de la découverte confirmée d’un cas de coronavirus par les autorités nigérianes dans la nuit du jeudi 27 février au vendredi 28 février 2020. C’est le premier cas en Afrique subsaharienne.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

« Nous avons peur parce que trop de choses nous lient au Nigeria notamment les échanges commerciaux », nous a confié un mécanicien auto rencontré à Nukafu, qui, malgré la fermeture des frontières nigérianes depuis plus de six (06) mois, continue de s’y rendre m moyenne deux fois par semaine pour l’achat de différentes pièces de voitures au profit de ses clients.

Pour un groupe d’étudiants croisés sur le campus de l’université de Lomé, le plus à craindre réside dans les limites organisationnelles et techniques en vue d’une riposte appropriée pour la protection des populations.

Affiche Milieu article 728x90pixel

Selon une déclaration du ministère fédéral nigérian de la santé ce vendredi matin, le cas détecté au Nigeria est un ressortissant italien revenu de Milan en Italie il y a quelques jours. Il est hospitalisé à Lagos et « présente un état clinique stable », indique le communiqué du ministère.

Avant le Nigeria, des cas de malades dépistés positifs avaient été signalés en Algérie et en Égypte pour le compte de l’Afrique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.