MOOV-OSER VISER LOIN

Champions League : Faits et Chiffres de la finale

101
Affiche début Article 650x400pixel

Après avoir fait tomber Leipzig en huitièmes de finale, le champion d’Europe sortant, Manchester City, en quarts et le Bayern Munich en demies, le Real Madrid s’avançait en favori logique, samedi 1er juin, de la finale de C1.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

A Wembley, les hommes de Carlo Ancelotti visaient un nouveau titre face au Borussia Dortmund, bourreau du PSG au tour précédent.

Les Allemands ont, eux, l’opportunité d’ajouter un deuxième titre continental après celui remporté en 1997.

Dortmund a mené la vie dure au Real Madrid en première période, dangereux en contre-attaque face à des Madrilènes sans impact (0/2 tir cadré) malgré leur grande possession. Adeyemi a été le plus remuant (21e, 23e, 28e), Füllkrug a touché le montant (23e) et Sabitzer a cadré de loin (41e).

Au retour des vestiaires, Dortmund relâche l’étreinte et permet aux Madrilènes de se porter à l’attaque. Bilan des tirs à l’heure de jeu : deux cadrés sur dix pour Dortmund (dont un poteau de Füllkrug, 23e), un sur cinq pour le Real Madrid qui se montre plus entreprenant après un premier acte morne. Toujours 0-0.

But de Carvajal à la 74e minute ! Corner gauche pour le Real Madrid suite à la frappe déviée de Valverde. Kroos se concentre et enroule son centre du droit, Carvajal s’élève au premier poteau entre Füllkrug et Ryerson pour faire mouche de la tête ! Le score est enfin débloqué à Wembley !

Vinicius Junior creuse l’écart dix minutes plus tard. Juste après avoir détourné la tête cadrée du capitaine madrilène Nacho, Kobel s’incline face au tir croisé pied gauche de Vinicius Junior dans la zone de vérité ! Tout est parti de la mauvaise passe de Maatsen, exploitée par Bellingham ! 2-0 !

 

15e titre au total pour le Real Madrid, 6e dans les 11 dernières saisons

 

Le Real, déja l’équipe la plus couronnée de la Ligue des champions avant cette finale avec 14 titres, a obtenu son 15e trophée de la Ligue des Champions. Les Merengue ont donc creusé l’écart avec l’AC Milan, la 2e équipe la plus couronnée de cette compétition avec sept titres.

Affiche Milieu article 728x90pixel

En plus, l’équipe espagnole a remporté le titre de champion de la Ligue des champions pour la 6e fois dans les 11 dernières saisons. En 2014, les Madrilènes avaient écarté l’Atlético de Madrid grâce à une grande remontada. Puis, ils ont remporté trois titres d’affilée en 2016, 2017, 2018, en passant respectivement l’Atlético, la Juventus et Liverpool. Et au Stade de France en 2022, c’est encore le Real qui a soulevé le trophée après sa victoire face à Liverpool.

 

Une grande finale pour Kroos

Une légende allemande a disputé son dernier match pour un club. Toni Kroos, qui va raccrocher ses crampons après l’Euro 2024, a disputé sa dernier match pour le Real Madrid et dans sa carrière des clubs.

Avec cette Ligue des champions remportée, Kroos a donc obtenu son 6ᵉ titre de la Coupe 1. Il avait premièrement gagné la C1 en 2013 sous le maillot du Bayern Munich. Puis, avec le Real, il avait remporté quatre trophées de Ligue des champions en 2016, 2017, 2018 et 2022. C’est un 5ᵉ trophée sous le maillot du Real et 6ᵉ au total pour la légende du football européen.

 

Reus et Dortmund, c’est fini avec l’amour

Depuis l’été de 2012, Marco Reus n’a jamais porté un maillot d’une autre équipe que le Borussia Dortmund et cette rencontre de la finale était la dernière pour Reus sous le maillot jaune-noir.

Reus avait remporté la Coupe d’Allemagne pour la deux fois (en 2017 et 2021) et la Supercoupe d’Allemagne pour la trois fois (en 2014, 2015 et 2020).

La légende du club a disputé deux finales en Ligue des champions en 2013 et 2024, tous deux au stade Wembley, mais il n’a jamais remporté un titre européen avec le BVB.

Il ne va pas raccrocher ses crampons, mais sa future équipe est toujours inconnue.

 

 

Avec Match en direct 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.