MOOV-OSER VISER LOIN

Castel compte céder sa production d'eau en Afrique

716
Affiche début Article 650x400pixel

 

Le groupe français Castel annonce se défaire de son activité de production d’eau minérale sur le continent africain.
Présent dans 21 pays depuis 1960 à travers des filiales comme Solibra enCôte d’Ivoire, Brakina au Burkina Faso ou encore Sobraga au Gabon, le groupe compte se défaire de près de 10 % de son chiffre d’affaires.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

Dans un marché de plus en plus révolutionnaire et dominé par la concurrence, la décision du groupe Castel est motivée par la vision de se concentrer sur la production de boissons alcoolisées et de Soda en vue d’une rupture de son partenariat avec Coca-Cola.

Pour y arriver, il annonce la vente progressive des actifs et marché par marché. Les négociations sont déjà en avance avec les investisseurs de la Côte d’Ivoire.

Affiche Milieu article 728x90pixel

Commercialisées par sa filiale ivoirienne Solibra, les marques AWA et Cristaline, confrontées à environ une dizaine de concurrents locaux, ont enregistré plusieurs manifestations d’intérêt dont celles du gestionnaire de fonds IDI Emerging Markets, du fonds Al Mada détenu par la famille royale marocaine, du fonds Adenia basé à Maurice ainsi que la société antillaise Groupe Bernard Hayot (GBH) qui exploite les hypermarchés Carrefour en Martinique, apprend la source.

Déjà en 2008, le retrait de Castel du marché des eaux minérales en France avait généré 750 millions d’euros, soit 491,97 milliards FCFA pour la vente de ses 60% de part dans la holding Alma.

 

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.