MOOV-OSER VISER LOIN

Afrique de l’Ouest : Le député togolais Gerry Taama réagit aux accusations et insinuations d’autorités béninoises au sommet

601
Affiche début Article 650x400pixel

 

De graves accusations à peine voilées ont été faites ces dernières semaines par des autorités béninoises sur leurs voisins. Reprises à son propre compte par le président Patrice Talon le 30 avril au cours d’une interview avec un focus sur le Togo, ces accusations et insinuations ont indisposé le député togolais, Gerry Taama qui s’est fendu ce dimanche 02 mai 2021 d’une indignation publiée sur sa page officielle Facebook que Matin Libre Togo a consulté.
Cet état d’esprit du président du parti Nouvel Engagement Togolais (NET), principale voix de l’opposition togolaise au parlement, est partagé par la majorité des citoyens de ce pays voisin au Bénin.

MOOV- MOOVEMENT 350*350

En effet, des propos selon lesquels le Togo serait à l’origine du financement d’une campagne des opposants avec des valises remplis d’argent, et même que ces opposants qui sont accusés de mener des actes terroristes circulent sans aucun remord.
L’on est allé plus loin avec la saisie de 70 000 cartouches de calibre 12 suite à un accident mortel au Benin.
Pour Gerry Taama, le problème est ailleurs. Et il faut trouver les coupables à la place qu’ils sont. Les force de défense et de sécurité le long de cette voie doivent être interpellées.
Pour le député, le Togo « qui a une des armées les plus redoutables de la sous-région ne peut pas vouloir déstabiliser un pays avec des munitions djagavoum ».
Grand amoureux de son pays le Togo, il demande qu’on « respecte son pays ».
Pour lui, le Togo et le Benin doivent « travailler à l’unité de la sous-région et à la paix, si précieuse »

Affiche Milieu article 728x90pixel
 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.